Destination Malaisie!

Direction la Malaisie pour un voyage épicé et coloré.

La cuisine malaise

Elle est caractérisée par des saveurs épicées et aromatiques souvent additionnées de lait de coco. Le piment (et notamment le « Sambal », une sauce composée de piments écrasés) est utilisé dans de nombreux plats, mais à des doses nettement moins fortes que dans la cuisine thaïlandaise. Le gingembre, l’ail, le curry, la cannelle, la sauce soja, la coriandre …parfument également de nombreux mets.

La côte étant riche en poissons, crustacés et fruits de mer, ces derniers tiennent une place prépondérante dans la cuisine malaise et sont très bon marché. Sur l’île de Penang, que l’on qualifie de paradis de la gastronomie malaise, n’hésitez pas à vous faire un repas de « Seafood » les pieds dans le sable !

Le riz (nasi) est l’aliment de base de chaque repas. Il se cuisine de nombreuses façons : sauté (nasi goreng), en soupe, cuit à la vapeur, gluant, à la noix de coco (nasi lemak) en encore avec des épices, des herbes… Il constitue un accompagnement des viandes, poissons et légumes et se présente souvent sous la forme de « Ketupat » (gâteau de riz compressé) ou de « lemang » (riz gluant cuit sur du bambou).

Les nouilles (mee) tiennent également une place importante. Elles sont généralement servies sautées (mee goreng) ou en soupe et constituent, à la différence du riz, un plat unique.

Le poulet, le bœuf ou le mouton sont les principales viandes cuisinées puisque le porc est interdit chez les malais de religion musulmane. Le plat national est le poulet sauce Satay. Composé de brochettes de poulet ou parfois de bœuf assez gras, marinées dans une sauce épicée puis grillées et accompagnées d’une sauce à base de cacahuètes, il est vendu à tous les coins de rue !

Les bouillons sont généralement proposés avec d’autres plats et se dégustent au cours du repas. Les soupes, plus complètes, peuvent être un plat unique. C’est par exemple le cas du « Laksa », un plat local de soupe de nouilles à base de lait de coco, fruits de mer, pousses de soja, concombre et épices.

Durian, Fruit malais - Feuille de choux
Photo Angélique Gross

 

Les fruits de Malaisie

Sachez également que la Malaisie possède une grande richesse de fruits et légumes. A kuala Lampur, baladez-vous dans les petits marchés pour faire la découverte de fruits tropicaux tels que le durian dont les malais raffolent.

Ce fruit d’été à la pulpe blanchâtre et crémeuse risque au départ de vous repousser tant son odeur est désagréable et tenace. « Duri » signifie « piquant » et il existe même des interdictions d’en consommer dans certains lieux publics et hôtels !

Si vous arrivez à dépasser cette gêne, vous pouvez l’adorer ! Il se consomme cru tel quel et sa pulpe peut être utilisée dans certains desserts. A ne pas rater également, les autres fruits saisonniers tel que le mangoustan (sorte de grenade) que l’on trouve principalement en Malaisie ou encore le rambutan (sorte de litchi), le duku et le ciku.

Mangoustan, destinataion Malaisie - Feuille de choux
Photo Angélique Gross

Tout au long de l’année, vous pouvez trouver des papayes, pastèques, pamplemousses, fruits du dragon (ou pitayas) et bananes (souvent transformées en de délicieux beignets). Enfin, ne passez pas à côté des légumes tropicaux comme les épinards d’eau, les pousses de bambou, les aubergines d’Asie ou encore les petaï, (pois à la taille surprenante)! Ces cosses géantes (30 à 50 cm de long) au goût d’ail sont souvent consommées crues et se vendent attachées en bouquet.

Les douceurs de Malaisie

Côté douceurs, les gâteaux malais ne sont pas forcément sucrés (c’est par exemple le cas du Epok epok,petit chausson farci aux anchois séchés) et se mangent à n’importe quel moment de la journée. La plupart du temps à base de farine de riz, sucre de palme, lait de coco et feuilles de pandanus au léger goût de vanille, ils sont très souvent cuits dans des feuilles de bananier, à la vapeur ou en friture et rarement au four. Enfin, ne soyez pas surpris de leur couleur parfois un peu flashy car les malais adorent ajouter des colorants alimentaires !

Epok, destination Malaisie - Feuille de choux
Photo Angélique Gross

Amateurs de thés et cafés très sucrés auxquels ils ajoutent du lait concentré, le teh tarik (« thé tiré ») est une de leur spécialité qui accompagne très bien les Roti Canai (sortes de crêpes). Les plantations de thé, héritées de la colonisation anglaise, ne sont pas rares. Ne partez pas sans avoir visité l’usine du plus grand producteur de thé noir « BOH » (Best of Highlands) dans la région montagneuse de Cameron Highlands !

 

Merci à Angélique Gross pour ses jolies photos et à Laetitia Roussel pour la rédaction.

Comments

  1. […] recette de poulet satay est une recette typique de Malaisie. Elle s’accompagne le plus souvent de riz parfumé. La sauce satay est un mélange de lait de […]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge